Bénéfices

 

 

 

On ne rit plus….et c’est bien dommage, car le rire est à l’origine de réactions en chaine  bien bénéfiques à notre organisme, à notre mental et à notre esprithttp://tpedurire.weebly.com/uploads/6/0/6/8/6068567/5282754.jpg?713

Notre organisme:
Le rire est un exercice musculaire complet, une  gymnastique interne  qui permet par la vibration qu’il procure d’offrir  un massage  à tous nos organes.

La peau et le visage. Le rire a des vertus anti-âge.Il met en jeu une douzaine de muscles du visage :ceux des paupières, des lèvres, des pommettes (dont les fameux petit et grand zygomatiques), du cou.Un massage bénéfique pour la peau.Les massages faciaux  qu’il procure rafraichissent et revitalisent la peau c’est du yoga facial  qui aide à décontracter le visage.

Ce message de relaxation du visage est d’autre part bien perçu du cerveau qui  » suit » et  le cerveau produit des endorphines, les hormones du plaisir, une sorte de morphine naturelle dont l’action sur la douleur n’est pas négligeable. Ce n’est pas un hasard si les clowns investissent désormais les couloirs des hôpitaux et les services pédiatriques.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/10/1362513991-capture-d-ecran-2013-03-03-a-18-29-18.png

L’apparat respiratoire

Lorsqu’on rit, le rythme cardiaque est tout d’abord accéléré, mais ralentit par la suite et à long terme.Cela est dû au relâchement et à la dilatation muscles lisses des artères qui sont des fibres musculaires qui se contractent lentement et involontairement.Il s’exerce alors un travail sur le rythme cardiaque mais aussi sur l’élasticité des poumons. Les échanges pulmonaires sont aussi plus importants puisque les inspirations sont amplifiées, les expirations saccadées et le temps s’écoulant entre ces deux actions est plus long. Ce phénomène purifie, nettoie en profondeur la voie respiratoire, et permet une meilleure oxygénation du sang, qui, plus fluide, améliore à son tour l’échange cardio-vasculaire. On note, de ce fait, la diminution du taux de lipides et de cholestérol (environ -10 %) dans le sang qui en se déposant dans les artères favorise la formation de caillot, rend le passage du sang plus difficile et contribue a la réduction de leur calibre en formant des plaques. Le durcissement progressif des artères est lui aussi considérablement diminué. Ainsi, le rire a de nombreux effets positifs sur les systèmes respiratoires et cardio-vasculaires.

Par le rire  le cœur se met à battre plus vite et les vaisseaux se dilatent: tout le système vasculaire est stimulé .Cette « onde de choc » se propage ensuite à l’abdomen, provoquant des contractions luttant contre la constipation, accélérant la production de sucs gastriques et d’enzymes nécessaires à la digestion.

Dans la foulée, le diaphragme, le muscle qui sépare la cavité thoracique de l’abdomen, monte et descend.Ses contractions augmentent la quantité d’air pénétrant dans les poumons et l’oxygénation du sang.Avec la même efficacité que « des sports intenses, comme l’aérobic, le jogging et le tennis, ou bien un acte sexuel passionné.

Si le fou rire se prolonge, les jambes deviennent molles et l’on perd ses moyens.On se gondole parfois au point de ne plus contrôler sa vessie. Le rythme cardiaque ralentit et la pression artérielle diminue. Si vous avez des problème d’hypertension ne vous empêchez jamais de rire de bon cœur !

 Le système immunitaire.

Les glandes surrénales, elles, sécrètent des catécholamines, des hormones qui chassent l’anxiété, impliquées également dans le bon fonctionnement du système immunitaire et dans la lutte contre les inflammations articulaires.Les psychoneuroimmunologistes ont démontré que les émotions négatives (anxiété, dépression et colère) ont le pouvoir de réduire nos capacités à lutter contre les infections.Les travaux du chercheur américain, le Dr Lee S. Berk, ont démontré que le rire entraîne l’augmentation de certains de nos globules blancs qui ont pour fonction de détruire les intrus.Les recherches ont prouvé l’augmentation d’anticorps (immunoglobuline A) dans la muqueuse nasale et les voies respiratoires nous permettant de mieux lutter contre certains virus, bactéries et autres micro-organismes.